Vous êtes ici : AccueilUF Hébergement et activités de jour pour adultesFAM L'Hérydan

FAM L'Hérydan

L'Association Départementale des Infirmes Moteurs Cérébraux (ADIMC 74) a ouvert

en octobre 2013 un Foyer d'Accueil Médicalisé pour adultes

en plein coeur d'Héry sur Alby.

 

 

herydan

 

Un établissement de 37 places :

 30 places en hébergement,

4 places en accueil de jour,

3 places en accueil temporaire

HEBERGEMENT

ESPACES

COLLECTIFS DE VIE

SOINS

Un groupe de vie prenant en compte,

de façon spécifique, les projets de

personnes handicapées (8 places ).

 

Deux groupes de vie

s'adressant à des

personnes adultes

handicapées dont les

projets de vie seront facilités

par un suivi

approprié de leur santé

(10 places chacun).

Un "Espace Rencontre"

ouvert sur le village

en plein coeur de l'établissement.

 

Des salles pour mener des activités

collectives et proposer des animations.

Un espace extérieur pour la détente,

et l'aménagement de jardins.

Une équipe soignante composée

de  plusieurs compétences :

médecin, rééducateur,

kinésithérapeute,

orthophoniste,

psychologue, psychomotricien,

infirmière, ergothérapeute.

 

La mise en place, pour

chaque résident,

d'un suivi partagé de santé.

 

Des actions thérapeutiques

pour de petits groupes, en lien

avec l'équipe éducative.

 

 


Présentation générale du FAM l'Hérydan

Situation géographique

Le FAM est situé sur la commune d'HERY SUR ALBY (74) à équidistance d'Aix les Bains et d'Annecy.
L'adresse  : FAM L'Hérydan – 300 route des combes – 74 540 HERY SUR ALBY

Genèse du FAM de l'Hérydan

Le FAM l'Hérydan est né de la volonté associative, affirmée dès 1998, de créer un lieu de vie adapté pour des adultes polyhandicapés afin d'enrichir la diversité de son offre d'hébergement et de lieux d'accueil à cette catégorie de public. En effet, au sortir de l'Institut Guillaume Belluard (secteur Enfants de l'ADIMC 74), les familles des personnes polyhandicapées de plus de 20 ans peinent alors à trouver pour leur fils ou fille, un établissement adapté, de proximité, respectant à la fois la volonté de poursuite du lien familial avec un rythme personnalisé et un environnement d'éducation et de soins répondant de façon satisfaisante aux besoins de cette situation de vie spécifique. Plusieurs adultes polyhandicapés sont alors contraints de quitter les établissements de l'Association mais également le bassin de vie de leur famille.
Les démarches entreprises auprès des pouvoirs publics dans l'objectif d'obtenir une autorisation d'ouverture ont conduit l'Association à envisager d'élargir le public de l'établissement aux personnes sévèrement handicapées, mais non reconnues comme personnes polyhandicapées, pour lesquelles les besoins d'accompagnement quotidien et de soins peuvent justifier du même plateau technique et du même équipement architectural. Une enquête diligentée en interne dans les établissements de l'Association a permis d'identifier 25 adultes handicapés, principalement hébergés au Foyer de vie le Goéland, qui pourraient trouver bénéfice à la médicalisation de leur cadre de vie. Malgré l'extension du Goéland réalisée en 2006, le Foyer de vie de l'Association ne répondait plus quantitativement aux demandes d'admission, ce qui a conforté la volonté associative de créer un nouvel établissement pour les adultes privés de travail en raison de l'importance de leur handicap.
10 ans après les premières réunions associatives de la commission polyhandicap visant à la création d'un établissement pour adultes polyhandicapés, un dossier CROSMS a donc été validé en mai 2008. L'ADIMC 74 a  présenté dans ce dossier son projet de créer un FAM de 47 places conformes à ses valeurs et à sa volonté de répondre aux besoins départementaux. Ces places ont été réparties sur deux sites, médicalisation de 12 places du foyer de vie le Goéland dès 2010 et création de 35 places dans un nouveau Foyer en 2013.

Partenaire de la première heure, la commune d'Héry sur Alby introduit dès 2008 dans son plan d'urbanisme la création d'un Foyer pour personnes handicapées. En 2009, après l'achat du terrain avec l'EPF et le choix du promoteur social les commissions associatives se concentrent sur le projet de vie et sur le projet architectural en écrivant un cahier des charges qui guidera les équipes de maitrise d'ouvrage jusqu'à l'ouverture du FAM  l'Hérydan en octobre 2013.


Les missions et objectifs du FAM et ses enjeux

Le Foyer d'Accueil Médicalisé « l'Hérydan » a pour mission d'accueillir des adultes dont la gravité du handicap génère un état de dépendance totale ou partielle qui les rend inaptes à toute activité professionnelle et nécessite l'assistance d'une tierce personne pour effectuer la plupart des actes essentiels de la vie courante ainsi qu'une surveillance médicale et des soins constants. L'établissement développe des dispositifs d'accompagnement à visée à la fois occupationnelle et soignante.

Les missions sont  :

  • assurer un hébergement confortable, sécurisant et chaleureux,
  • assurer les soins nécessaires à la santé physique et psychique des adultes handicapés fréquentant l'établissement,
  • améliorer ou maintenir les capacités des adultes handicapés par la mise en place de projets d'accompagnement thérapeutique et éducatif personnalisés,
  • développer des actions et adapter l'organisation institutionnelle pour préserver les relations familiales et affectives des adultes handicapés et leur offrir la possibilité d'élargir leur réseau de connaissances à l'intérieur comme à l'extérieur de l'établissement,
  • donner accès à des activités sociales, culturelles, sportives, ludiques. De façon générale, créer des espaces susceptibles de soutenir la curiosité, le développement, l'intérêt, le bien être des adultes handicapés
  • favoriser toutes les formes de participation sociale et citoyenne.

les objectifs principaux sont :

Rechercher pour chacun la meilleure qualité de vie possible :

  • proposer un environnement cohérent et adapté, conforme aux attentes et aspirations de chaque personne,
  • développer des aides techniques de nature à faciliter l'autonomie et le confort des adultes handicapés,
  • respecter les choix culturels, les habitudes et les préférences des adultes handicapés en personnalisant autant que possible l'accompagnement et le rythme de vie aux souhaits de chacun,
  • promouvoir les interactions sociales et chercher les conditions favorables au bien être psychologique et émotionnel,
  • préserver et offrir aux adultes handicapés et à leurs proches la possibilité de relations familiales choisies,
  • respecter les choix de vie de chacun en proposant des solutions diversifiées d'accueil et d'accompagnement avec ou sans hébergement, continu ou discontinu ou temporaire,
  • faciliter la venue des proches dans l'établissement et favoriser leur participation à la vie institutionnelle,
  • aménager l'espace institutionnel pour proposer aux adultes et à leurs proches des lieux « intimistes » quand ils souhaitent se rencontrer hors du collectif,
  • reconnaitre aux familles et aux proches leur légitimité à vouloir maintenir et développer leurs liens avec les adultes handicapés. Respecter leur vie privée.

Préserver l'intimité et la vie affective des adultes handicapés :

  • respecter la dignité d'homme ou de femme adulte,
  • prendre en compte les besoins singuliers de chacun vis-à-vis de sa vie affective, plutôt que de proposer une norme générale,
  • inscrire cette question dans la culture d'établissement. Proposer régulièrement des formations et des sensibilisations des résidents comme des accompagnants.

 Rechercher le bien-être :

  • aider chaque adulte à l'élaborer, exprimer et réaliser ses projets personnels,
  • reconnaître la compétence des adultes handicapés à identifier leurs propres besoins ; tenir compte de leurs aspirations et des conseils de leurs aidants naturels,
  • développer les compétences, les potentialités,
  • protéger les personnes vulnérables contre toute atteinte à leur intégrité physique, psychologique ou financière.

Offrir des soins adaptés :

  • proposer et organiser les soins dans une perspective de santé globale, qui relève d'une attention particulière à la personne et à son entourage. "Prendre soin" passe par une mise en œuvre cohérente et complémentaire des ressources diverses dont disposera l'établissement,
  • proposer un accompagnement pluridisciplinaire de nature à améliorer les fonctions et/ou maintenir les acquis fonctionnels,
  • prendre en compte la douleur et développer les moyens nécessaires pour la repérer, l'évaluer, la soulager,
  • proposer le type d'appareillage le plus adapté, de nature à améliorer le confort d'installation,
  • assurer la continuité et la cohérence des suivis médicaux,
  • assurer un projet de rééducation pluridisciplinaire cohérent,
  • enrichir et rendre agréable et adapté l'environnement sensoriel.

Favoriser toutes les formes de participation sociale :

  • soutenir toutes les formes de participation sociale des adultes handicapés, tant au sein de l'établissement qu'avec l'environnement local et social,
  • former et informer les adultes handicapés de leurs droits et devoirs ; les accompagner au quotidien dans l'exercice de ces droits et devoirs,
  • développer tous les supports et aides techniques de nature à améliorer ou faciliter l'expression, la compréhension, la communication des adultes handicapés avec autrui,
  • créer des occasions de rencontre, d'échanges dans et hors de l'établissement.

Les enjeux principaux sont :

Prendre Soin

L'Hérydan s'envisage comme un lieu de vie et non comme un hôpital, dans une dimension holistique de la santé. A savoir que la santé est un état qui permet à une personne et à son entourage d'évoluer vers son bien être propre, que la santé ne peut se restreindre à sa dimension somatique, et le soin à la mise en place de thérapeutiques. Sa promotion est l'affaire de tous. Il s'agit donc de penser et d'organiser les soins dans une perspective de santé globale, qui relève d'une attention particulière à la personne et à son entourage. "Prendre soin" passe par une mise en œuvre cohérente et complémentaire des ressources diverses dont disposera l'établissement. La santé s'inscrira dans un contexte certes philosophique mais aussi économique et organisationnel avec des orientations, moyens et limites qu'il va falloir aussi identifier. Il n'y est pas question d'une utopie mais d'une offre de soins en connexion avec la réalité de terrain. Il s'agira de travailler tous ensemble de manière décloisonnée, en transdisciplinarité et non de manière juxtaposée.

Personnaliser l'accompagnement

L'accompagnement personnalisé, respectueux des différences, des habitudes de vie, des rythmes de chacun est un élément primordial du confort et de la qualité de vie des adultes handicapés vivant en établissement. Il s'agit, dans la mise en œuvre opérationnelle, de trouver les moyens de prendre en compte au mieux la diversité des situations de vie, les besoins et attentes propres à chacun, de garantir à chacun des choix possibles sans toutefois ignorer les contraintes organisationnelles liées à la vie collective, ni les contraintes liées à la réalité des moyens disponibles (personnel, choix architecturaux, etc.).

Préserver la vie familiale et affective

Parce qu'il ne peut y avoir de vie heureuse et épanouie sans vie familiale et/ou affective, les adultes handicapés doivent pouvoir trouver une aide adaptée et efficiente dans ces domaines. Par conséquent, il est impératif que le projet de l'Hérydan permette à chacun de développer et de maintenir les liens qui les unissent avec leurs proches en mettant à leur disposition des moyens et des outils accessibles et pertinents. Ses moyens doivent en outre être en cohérence avec les attentes des familles et des proches qui ont également toute légitimité à vouloir maintenir et développer leurs liens avec les résidents. L'adéquation entre les besoins des proches, les attentes des familles et les contraintes institutionnelles doit être en permanence recherchée, tout comme on rechercherait les aliments les plus équilibrés pour garder la santé dans un environnement où on ne trouverait pas tout ce que l'on veut.
La recherche de cet équilibre par l'ensemble des professionnels (qui serviront de facilitateurs, de courroie de transmission) pourra s'avérer difficile parfois, mais si chacun comprend l'enjeu de ce savant dosage, alors la qualité de l'accompagnement à la vie affective et familiale ne pourra être qu'un succès.

Intégrer le foyer à la vie d'Héry sur Alby et en faire un acteur de la vie locale

Les portes d'entrée choisies pour cet axe de projet sont : le territoire et la socialisation (le relationnel au sens large). Nous misons ensemble – adultes handicapés, familles et professionnels - sur l'intégration : une intégration qui se doit d'être respectueuse des désirs, spécificités et réalités de vie de chacun, qu'il s'agisse des liens et échanges avec la commune, le canton... ou bien des liens à l'intérieur même du FAM. La vie des adultes handicapés à l'Hérydan sera articulée autour de deux axes : résident de l'établissement, et citoyen d'Héry-sur-Alby. Dans le même temps, un équilibre est à construire pour ne pas imposer un « va et vient » incessant aux adultes handicapés les plus fragiles (les plus susceptibles d'être angoissés, perturbés ou déstabilisés par les visites et circulations dans l'établissement) ni «enfermer » les adultes les plus autonomes dans un cadre qui serait "trop protecteur".


Les repères juridiques

Catégorie d'établissement

L'établissement répond à la nomenclature des établissements médico-sociaux telle que prévue par le CASF à l''Article L312-1 : « 7º. Les établissements et les services, y compris les foyers d'accueil médicalisé, qui accueillent des personnes adultes handicapées, quel que soit leur degré de handicap ou leur âge, ou des personnes atteintes de pathologies chroniques, ...».

Place du FAM par rapport au schéma départemental

La population du département de Haute-Savoie représente 11.5% de la Région Rhône Alpes. La population y est globalement plus jeune que dans le reste de la Région et son taux de population croît plus vite que dans les autres départements (+3 % entre 2010 et 2013). Par conséquent, les risques d'accroissement d'une population avec handicap moteur sont réels, puisque chaque année, c'est près de 4 % de la population qui naît avec ce type de handicap dont 1.5% avec une infirmité motrice cérébrale.

Le Schéma départemental 2007/2013 en faveur des adultes handicapés retient les axes suivants dans lesquels ce projet s'inscrit :

  • équilibrer l'offre de services et d'aides dans les différents secteurs du département en privilégiant la notion de bassin de vie, pour apporter des réponses de proximité.
  • diversifier et adapter les modes d'accueil des personnes handicapées, développer la participation sociale et l'exercice de la citoyenneté dans tous ses aspects (travail, culture, loisirs environnement ...)
  • améliorer la prise en compte du vieillissement des personnes handicapées en renforçant l'offre d'hébergement spécialisé et en adaptant à leurs besoins les mesures destinées aux personnes âgées.
  • améliorer l'accès aux soins pour les personnes handicapées
  • Adapter et améliorer la qualité des accueils et accompagnements, prévenir et traiter les situations de maltraitance, soutenir les aidants pour rompre leur sentiment d'isolement.

Arrêtés d'autorisation

L'arrêté conjoint du Directeur de l'Agence Régionale de Sante Rhône-Alpes et du Président du Conseil Général de la Haute Savoie du 9 mai 2011 (arrêté ARS n° 2011 / 1405) autorise l'Association ADIMC 74 à créer un FAM pour adultes IMC et adultes souffrant d'une lésion cérébrale de 35 places.


A quoi ressemble le Foyer d'Accueil Médicalisé « l'Hérydan »?

  • Le FAM l'Hérydan est un lieu de vie permanent pour 30 personnes adultes sévèrement handicapés ; il pourra également recevoir quelques personnes en journée ou pour des courts séjours pouvant aller jusqu'à 3 mois par an.
  • L'établissement est financé par le Conseil Général et par la Sécurité Sociale (par l'intermédiaire de l'Agence Régionale pour la Santé).
  • L'admission prononcée par le Directeur après réunion de la commission d'admission (Directeur plus médecin plus assistante sociale) sur notification de la CDAPH sauf pour l'accueil d'urgence de l'accueil temporaire.
  • L'établissement s'attache à apporter la meilleure qualité de vie possible aux résidents en diversifiant l'accompagnement par la souplesse d'accueil, en favorisant le maintien des liens familiaux et affectifs, en offrant des soins adaptés, et en favorisant leur intégration à la vie sociale et locale.

L'HEBERGEMENT

  • Un groupe de vie prenant en compte de façon spécifique les projets de vie de personnes adultes polyhandicapées (8 places).
  • Deux groupes de vie de 11 places chacun s'adressant à des personnes adultes handicapées dont les projets de vie seront facilités par un suivi approprié de leur santé.

ESPACES COLLECTIFS DE VIE

  • Un « espace rencontre » ouvert sur le village en plein cœur de l'établissement.
  • Des salles pour mener des activités collectives et proposer des animations.
  • Un espace extérieur pour la détente et l'aménagement de jardins.

SOINS

  • Une équipe soignante composée de médecins, rééducateurs, kinésithérapeutes, orthophonistes, psychologue, psychomotricien, infirmières, ergothérapeute.
  • La mise en place pour chaque résident d'un suivi partagé de sa santé
  • Des actions thérapeutiques pour de petits groupes, en lien avec l'équipe éducative

Organisation des soins médicaux

  • Présence infirmières 24/24h, 365 jours par an.
  • Présence d'un médecin généraliste à mi temps, un médecin MPR et un médecin psychiatre consultant sur place ½ journée par mois chacun.

L'établissement n'est pas adapté :

  •  à l'accueil de personnes sous assistance respiratoire non stables, (pas d'O2 et de vide mural),
  • à l'accueil de personnes présentant des troubles du comportement incompatibles avec la vie en collectivité,
  • à l'accueil des femmes enceintes de 6 mois ou plus.

 


Outils de la Loi 2002-2


Contact :

standard tel : 04 50 88 95 60

email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

8

Aller en haut